Le revenu de base et son financement: non pas une utopie mais une révolution culturelle!

DSC_0363

Dans un monde où nous sommes capable de renflouer en quelques secondes le déficit des banques face à une crise Européenne, le citoyens lui conditionné à subir les incantations médiatiques sur la croissance et l’austérité est sans cesse persuadé de la peur du « manque ». Encore aujourd’hui en 2014!

L’appareil productif n’a jamais été aussi performant, les PIB dopés, l’économie basée sur le gaspillage du trop , l ‘argent coule à flot.. nos aïeuls se sont battus pour les congés payés (1936) , la sécurité sociale, les retraites (1946) dans des conditions économiques très défavorables , et pourtant ils l’ont fait.. alors aujourd’hui pourquoi lorsque l’on parle d’un revenu minimum d’existence la question récurrente est « comment peut-on le financer? » comme si c’était une douce utopie

Le revenu de base est réaliste : réaliser la révolution de la sobriété heureuse en repensant d’une part notre  bonheur et d’autre part, la redistribution et partage des richesses dans le respect de l’homme et de la planète.

Comment financerait-on le revenu de base?

Il n’y a pas un revenu de base mais des revenus de base et toutes ces pistes peuvent permettre la réalisation de ce concept qui implique avant tout un changement de paradigme. Le revenu de base c’est une autre manière de penser, c’est une « impulsion culturelle ».

 

 1 La piste d’une fiscalité rationnalisée : La rationalisation du système d’imposition c’est à dire passer du « foyer fiscal  » a une fiscalisation individualisée permettrait de lever notamment  la conditionnalité des « aides » (les allocations étant déterminées aujourd’hui par le système des « parts » au foyer ).  « Rationalisation d’un système distributif complexe: la piste de l’allocation universelle » En savoir plus: « A.I.R.E » Association pour l’Instauration d’un Revenu  d’Existence /  Marc de Basquiat

2 Révision des barèmes fiscaux (impôt direct) par un calcul de répartition inspiré par l’ « impôt négatif » terme inventé par  Milton Friedman en 1968 (prix Nobel d’économie) pour désigner une aide sociale versée par l’Etat de façon dégressive aux personnes dont le revenu personnel est supérieur à un certain seuil: dans l’esprit de Milton Friedman, il s’agissait d’affirmer que, au-dessous d’un certain seuil, l’Etat vous donne de l’argent, au-dessus, il vous en prends . En savoir plus: http://revenudebase.info/2014/05/22/generation-libre-impot-negatif/

3 Economie sur la police du social: récupérer de l’argent grâce à l’inconditionnalité du revenu de base c’est à dire plus besoin de « vérificateurs d’attribution des allocations »  .. »On humilie plein de gens à cause de cette complexité inutile »
http://revenudebase.info/2012/09/12/interview-marc-basquiat-revenu-de-base/

4 La Création monétaire:  se réapproprier la monnaie et reconsidérer le code monétaire qui a amené à la crise actuelle  (qui était inéluctable et donc totalement prévisible)

  • à quelle point la dette est une absurdité sans consistance, simple palliatif à un manque structurel de monnaie
  • comment les peurs et aprioris des experts et des politiques sont révélateurs d’une incompréhension ou d’un aveuglement dogmatique
  • comment la monnaie peut nous mener vers le totalitarisme ou la démocratie selon sa nature même
  • comment la monnaie peut permettre de régler les défauts de la mondialisation et les dégâts causés à l’environnement si elle est bien pensée »
    En savoir plus:  Gérard Foucher « les secrets de la  monnaie »

5  revenu de base et monnaie locale/ Frédéric Bosqué

Relocaliser l’économie locale et permettre a tous d’avoir accès a des produits de qualités locaux respectant l’homme et l’environnement

6 Un revenu de base suffisant et de gauche/ Baptiste Mylondo

« Pour les objecteurs de croissance, l’enjeu du revenu inconditionnel est triple. Premièrement, il s’agit de s’assurer que, même si l’activité économique décroît, chaque individu disposera de ressources suffisantes pour accéder aux biens et services essentiels. Deuxièmement, on peut imaginer verser le revenu inconditionnel en monnaie alternative, affectée, pour orienter la consommation suivant des critères éthiques et écologiques. Troisièmement, le revenu inconditionnel concrétise une revalorisation du temps libre, temps riche et non plus temps perdu, dont la valeur inestimable viendrait concurrencer celle surcotée de l’emploi et de la consommation »

En savoir plus: http://revenudebase.info/2012/12/18/revenu-pour-tous-mylondo/

7 convergence des revenus de base/ débat 1ere université d’été 2014

Marc de Basquiat, jean Zin, Frédéric Bosqué, Vincent Liégey

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s